• Vive Maurice Lévy!

      C'est en substance la pétition qui circule chez Publicis et demandant aux salariés de soutenir leur big boss.

     

      Petit rappel: Maurice Lévy, pdg de Publicis et président de l'association regroupant les 80 plus importantes sociétés françaises, (accessoirement aussi St Martin de notre époque), a été partisan d'une taxounette (vraiment petite et exceptionnelle) contre les riches dont il fait partie. Mais Carnaval étant passé, les masques sont tombés et rien n'a été voté par le gouvernement justement des riches et du patronat. Et puis, paf, Le même Maurice Lévy se voit gratifier d'une ristournette de 16 millions d'euros de prime, en sus du reste.

      Depuis, dans le 5e pays le plus riche du monde (mais riche pas pour tout le monde en France), l'addition a du mal à passer. Il y a bien eu le contre-feu de Laurence Parisot pour défendre cet argent de poche. Or, la chef du syndicat des patrons défendant l'un de ses syndiqués au nom de la morale, l'injustice prit plus d'ampleur.

     

      Alors, de bonnes âmes chez Publicis ont eu la merveilleuse idée d'une pétition de soutien à leur archange Maurice Lévy. "Pas de couteau sous la gorge", déclame-t-on à tout va dans les coursives de la boîte, (le couteau entre les dents, c'est plutôt ces terroristes du Front de gauche). Mais que des salariés responsables et citoyens pour défendre leur bon patron.

      Il n'empêche, plusieurs s'en sont ouverts à Rue89. L'un d'eux s'exprime ainsi:"Pendant que mon boss m’expliquait à quel point la rémunération de Maurice Lévy était justifiée, je sentais le regard des autres, à travers la vitre. Je n’ai jamais ressenti un tel malaise ici. (…) En ressortant du bureau, je me suis senti mal, mais vraiment mal. Dans les couloirs, on ne discutait que de ça. Il y avait ceux qui avaient signé, ceux qui avaient refusé tout net, d’autres qui défendaient la démarche, mais très peu. Plus on en parlait entre nous, plus on prenait la mesure de ce truc dingue qu’on aurait dû tous refuser de signer."

      Bref, il semblerait qu'on fut sommés de signer la pétition, puisqu'un autre salarié explique s'être vu dire par son responsable de service: "Publicis est là grâce à Maurice, que ce n'est pas un profiteur mais un vrai entrepreneur, que sa rémunération n'est que justice et que la polémique actuelle n'a pas lieu d'être". Un patron de droit divin quoi, dans une République française qui prône la liberté, l'égalité et la fraternité!


     la CGT Info-Com’ a fait état de plusieurs plaintes : "Nous avons écho de pressions sur certains salariés afin qu’ils signent une pétition ou un texte de soutien au PDG et son bonus. Une curieuse démarche pour tenter de justifier l’injustifiable, alors que les salariés ne bénéficient plus d’augmentation collective depuis plusieurs années."

     

      Vendredi, sur Europe 1, Nicolas Sarkozy, déclarait sans rire: "Il y a un pays occidental, un seul, qui depuis le deuxième trimestre 2009 n'a pas connu la récession, c'est la France. Il y a un seul pays qui, depuis 2007, a connu chaque année une augmentation du pouvoir d'achat des Français, c'est la France." 

      Oui, il a raison le candidat petit père du peuple, c'est vrai pour ses amis dans lesquels M. Maurice Lévy figure.

      Pour illustrer mon article, j'ai pris ce que, dans certains milieux, on considère comme de la petite monnaie. Oui, on n'a pas les mêmes valeurs, comme disent ceux qui font de la pub pour Mme Lillianne Bettencourt.

    argent

    http://le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :