• Un Eurostar pour Canossa ou les excursions de PWW

    La courbe ci dessous n'est celle de la hausse des salaires mais la température du CAC 40 le 29 juin au soir 

    http://cache.graph.boursier.com/Chart.aspx?p=blancsmall&xx=1&g=q&s1=FR0003500008,FR&d=400,180&qt=area

    la fièvre du vendredi soir ou CAC 40 prend son pied

     

    "La Bourse de Paris a signé vendredi 29 juin sa plus forte hausse en 2012 (+ 4,75 %), dopée par l'accord trouvé dans la nuit lors du sommet européen de Bruxelles et destiné à enrayer la crise dans la zone euro." (la presse)

     Il faut dire que depuis que de son siège de campagne (avant de gagner ses bureaux élyséens gagnés de haute lutte), pour convaincre les CACiques du CAC 40 qu'il n'était pas un dangers pour eux, PWW n'avait pas ménagé ses efforts.

     

    Pinky Watwatcher - nom de code obtenu non pour son opiniâtreté pour rétablir sa ligne mais pour celle dont il fait preuve pour imposer celle décidée avec sa copine Angéla pour que les banques puissent continuer à s'obésifier ; PWW donc, la voulait cette preuve qu'il n'avait pas menti durant la campagne électorale lors de son déplacement à la City.

     

    Il avait accompagné sa demande d'adoubement par une profesion de foi qui s'est révélé juste : aucun risque, il n'y a plus de Pcf et donc faites moi confiance. C'est ainsi qu'il a prêté hommage aux marchés. lisez ce que le Gardian écrivait lors de cette fameuse visite à Londres :lien avec l'article pas si mal vu que cela finalement.

     

    Mais ces financiers, ils sont d'un retord. Ils ne sont pas comme le peuple à qui les promesses suffisent. Ils exigent des actes. Et donc PWW a pris son plus bel Eurostar pour aller à...Canossa (encore que rien n'est moins sur que ce soit devant un ennemi qu'il se soit agenouillé).

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Hugo-v-cluny_heinrich-iv_mathilde-v-tuszien_cod-vat-lat-4922_1115ad.jpg/300px-Hugo-v-cluny_heinrich-iv_mathilde-v-tuszien_cod-vat-lat-4922_1115ad.jpg

    Un photographe de presse à surpris PWW faisant allégence à SAS Angéla en présence des bailleurs de l'empire

     

    En bousculant un peu le protocole pour que les bourses remontent virilement avant les départ en vacances (du moins pour ceux qui pourront partir, mais cela tombe bien, ce sont justement ceux qui peuvent partir qui attendait l'information) les 27 ont tout accepté. Faut dire qu'on ne voit pas pourqui ils aurait refusé puisque l'acceptation était calée sur leur désidérata et que ce coup ci agenda et calendrier était parfaitement ajustés.


    Et donc c'est un cadeau de 110 milliards d'Euro (en plus des plus de 1000 déjà injecté en, moins d'un an)  qui est mis à disposition des banques. Une hyperglycémie capitaliste qui est financée par la mise à la diète de tous les budgets sociaux.


    C'est la folie qui s'est emparée des marchés. 

    L'indice CAC 40 a augmenté de 144,97 points, à 3 196,65 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,588 milliards d'euros. En cette fin de semestre, il revient au plus haut depuis le 7 mai (3 214,22 points) et enregistre une hausse de 1,17 % depuis le début de l'année. Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 4,33 % et Londres 1,42 %. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 4,92 %.

    "MEILLEURE VISIBILITÉ POUR LES INVESTISSEURS"

    "Le signal fort envoyé par la zone euro se traduit par un net retour de la confiance et une meilleure visibilité pour les investisseurs", indique Jérôme Vinerier, analyste d'IG Markets.

    Vendredi matin, les dirigeants des Etats de la zone euro ont annoncé la mise en place d'ici à la fin de l'année d'un mécanisme permettant de recapitaliser directement les banques, sous certaines conditions, par les fonds de secours européens.

    La zone euro est également prête à faire un usage plus "souple" de ces mécanismes financiers afin qu'ils puissent acheter directement de la dette étatique. Ces annonces ont eu un effet bénéfique sur le marché obligataire, où les taux d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie ont chuté.

    ESQUISSE D'UNE UNION BANCAIRE

    "C'est un rayon de soleil appréciable, mais il faut que le marché adoube complètement le nouveau plan. Il faudra voir comment les annonces se mettent en place. Le diable est dans les détails", estime Bertrand Lamielle, gérant de B*Capital. La question portera sur le bon calibrage des fonds de secours européens, alors que la nouvelle structure, le Mécanisme européen de stabilité (MES) n'est pas encore mise en place.

    En outre, l'Allemagne dispose d'un droit de veto sur son utilisation. Enfin, le sommet a esquissé ce que pourrait être une union bancaire et a mis sur les rails un pacte de croissance, mais n'a rien dit de nouveau sur une mutualisation des dette.

     

    Certainement que la liesse du triangle d'or et de la Défense va gagner les Quartier nord de Marseille, les Zup et les citées, tous ces autres lieux d'accumulation qui vont pouvoir participer aux agapes. Fini le RSA vive la BCE on va encaisser les loyers de l'argent pour payer celui du HLM : 


    BONDS DES VALEURS BANCAIRES

    Pour l'heure, la hausse du marché est surtout soutenue par le bond des valeurs bancaires. Selon les analystes, le secteur profite du fait que de nombreux investisseurs qui avaient parié sur une baisse des banques étaient contraints deracheter leur position.

    Si le secteur bancaire s'est envolé, BNP Paribas a pris 9,71 % à 30,34 euros, Crédit Agricole 8,71 % à 3,47 euros et Société Générale 9,98% à 18,41 euros, c'est l''ensemble des secteurs qui a progressé. Alstom a gagné 7,69 % à 24,93 euros, Capgemini 6,50 % à 29,00 euros, Lafarge 5,76 % à 35,16 euros et Saint-Gobain 6,75 % à 29,10 euros.


    http://citizenkane.fr/wp-content/uploads/2011/04/Image-5.png

     

    D'autant que PWW s'est empressé de confirmer que cela lui suffirait comme renégociation des traités européens, que les MES étaient dits et définitifs. Bref que ceux qui ne sont pas contents émigrent dans le grand nord canadien ou ou en Mongolie extérieure et qu'il n'en avait rien à battre. La Canaille abuse ? 


    Après avoir déclaré :

     

     " l’Europe a été réorientée comme il convient »", 

     PWW qui se févèle comme grand un spécialiste du Régime, s'appuyant sur une robuste Constitution, s'est dit prêt à faire ratifier le pacte budgétaire européen par le Parlement français quand les autres textes sur lesquels les dirigeants de l'Union européenne se sont entendus seront prêts.

    La France, qui a déjà ratifié la création du Mécanisme européen de stabilité (MES), attend de ce fait que les derniers accords, dont le "pacte de croissance" que le président voulait obtenir avant d'accepter le pacte budgétaire, soient mis en forme.

     

    Le Parlement allemand doit voter ce vendredi sur le MES et le traité budgétaire européen. Angela Merkel s'est dit sûre à "110%" d'une ratification par les parlementaires. (agences)

     

    Pas toujours d'accord (euphémisme) avec Mélenchon, là, il a raison "Résister et tenir bon sont la seule forme d’action qui paye dans les bras de fer en Europe. Le gouvernement français a fait de la figuration. Maintenant il fait le ravi. "

    Reste que l'appel à consultation du peuple pour démocratique qu'elle paraisse porte l'inconvénient majeur de nier le vote constitutionel de 2005 et installerait la France dans la logique des engrenages référendaires telle qu'elle a été imposée aux autres peuples pour les faire passer de force dans le chas de l'aiguille voulu par le capital.

     

    http://paumsarin.files.wordpress.com/2011/09/vladimir_kush9.jpg?w=500

    (Wladimir Kush)

    Exiger le respect du NON de 2005 et imposer d'autress choix, on voit bien que ce n'est ni à l'Elysée ni à Matignon pas au parlement qu'on chagera leur décision.

    Et si on remettait sur la table la question de la soveraineté populaire qui comme le NON de 2005 est de gauche (pris là dans sa réelle acceotion politique) 

    Comment se fait-il que devant une attaque d'une telle gravité il n'y ai aucune réaction publique (site ou Huma ) de la part du PCF ? 

    Par canaille le rouge


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :