• Retraites : de nouvelles et importantes remises en cause

    Retraites : des fuites sur un rapport officiel annoncent de nouvelles et importantes remises en cause

    retraités

    s'informerAlors que se profile, dans dix jours, la conférence sociale, des fuites dévoilées mardi 4 juin, par le quotidien Le Figaro, relancent par avance le débat sur les retraites.

    Le rapport commandé par le Premier ministre à Yannick Moreau, ex-présidente du Conseil d’orientation des retraites, sera remis la semaine prochaine au gouvernement, mais des sources syndicales en ont fait fuité l’essentiel. Il envisage de multiples mesures. Conformément à la méthode du dialogue social, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a souligné que « le rapport est un outil de travail, en aucun cas la préfiguration d’une réforme bouclée ».

    Il faudrait, selon Mme Moreau, dégager 7 milliards d’euros par an en mettant à contribution actifs, retraités et fonctionnaires : fiscaliser les bonus pour enfants, sous-indexer les pensions et allonger la durée de cotisation, qui pourrait aller jusqu’à 43, voire 44 ans, soit plus vite que le calendrier de la réforme Fillon.

    Certains syndicats de fonctionnaires ont vivement réagi. La CGT y a vu un « casus belli irrémédiable », prévoyant une baisse des pensions de l’ordre de 20 à 25 % pour les agents.

    Après les rencontres préliminaires à la conférence, Thierry Lepaon, pour la CGT, avait déclaré repousser tout « nouveau recul de l’âge de la retraite ou une baisse du montant des pensions » et Jean-Claude Mailly, que FO refuserait de « bouger l’âge [légal de départ] ou rallonger la durée de cotisation ».

    De son côté, Laurent Berger, pour la CFDT s’était déclaré le 31 mars favorable à cet allongement.

    http://parti-ouvrier-independant.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :