• "récupération" dans des poubelles

     
    2 personnes en garde à vue depuis lundi soir pour une "récupération" dans des poubelles
     
         Réactions de surprise à Rennes après l'arrestation et la garde à vue de deux personnes lundi soir, suite à une "récupération" de nourriture dans les poubelles d'un hypermarché de la Poterie. Ils avaient escaladé le mur du local à poubelle, de ce qui est semble-t-il un "spot" connu depuis plusieurs années par les récupérateurs que nous avons interrogés. Ils sont accusés de "vol aggravé en réunion".

         D'après le témoignage que nous avons reçu, il s'agirait de la première garde à vue pour un acte de "récupération dans une poubelle" à Rennes, depuis plusieurs années. La personne qui nous a révélé cette information s'interroge : "est-ce parce que de plus en plus de gens ont de moins en moins de thunes, s'adonnant de plus en plus à des actes de récupérations, que la police a décidé de changer d'attitude, ou est-ce seulement une patrouille qui a décidé d'intervenir, on va dire, par hasard ?"

     
         À l'heure où nous écrivons ces lignes (mardi à 14h45), les personnes sont toujours gardées à vues. Le commissariat de police de Rennes, joint par téléphone, n'a pas souhaité répondre à nos questions sur ce sujet.



    MAJ : Les gardés à vues ont été libérés mardi à 16H30



    Source photo : Fergus Randall/Flickr

     
    Gaspard GLANZ - 21 mai 2013 - Rennes
    [EDITO] Une société égoïste ou se nourrir dans une poubelle devient un vol aggravé
     

    Ce n'est un secret pour personne que la 'récup' à Rennes est une institution. Les étudiants et les jeunes souvent précaires qui représentent le terreau démographique de la capitale de la Bretagne, se joignent depuis longtemps aux chômeurs et aux petites retraites, à la fin des marchés comme celui de la place des Lices. Ils sont tellement nombreux que certains commerçants organisent la distribution à heures régulières, offrant même parfois des produits frais. 
     


    Le pain sec des boulangeries et les légumes avariés du marché des lices


    Aux premières heures de la crise, en 2009, les militants de la maison de la grève avaient tenté d'organiser la collecte pour en faire une cantine collective. Mais le pain sec des boulangeries et les légumes avariés des marchés n'ont pas suffit à couvrir la subsistance d'une population qui a grandie avec la crise et s'est amplifié avec la hausse du chômage. Oui, cela fait des mois que des intérimaires de PSA partagent des tomates avec des étudiants de l'Université Rennes2 sur les trottoirs des marchés de Rennes. 


    Les besoins étant grandissants, les récup' ont augmentés autour des poubelles de supermarchés et d'hypermarchés, qui jettent les produits périmés ou invendables. Des produits qui restent consommables aux yeux de personnes qui ont faim. Mais ce débat est connu, certains versent de la javel pour empêcher les fouilles, d'autres élèvent des murs et des grillages autour de leurs bennes à déchets. Les lieux et les bons plans s'échangent entre récupérateurs, les gens se connaissent, chacun se respecte et s'en tient aux poubelles, pour ne pas empêcher les suivants de se servir dans la tranquillité. 


    Normalement la police ferme les yeux. Au vu de la situation économique actuelle, on pourrait franchement s'attendre à ce qu'elle le fasse, vu que personne n'organise une collecte dans le respect de la plus simple humanité, et alors que l'on médiatise ce phénomène depuis cinq ans. Sauf que pour une raison mystérieuse, c'est pas comme cela que ça c'est passé lundi dernier.



    Garde à vue, fouille au corps, tests ADN et femme enceinte …


    C'est un endroit réputé parmi les récupérateurs. Les poubelles d'un hypermarché dans le sud de Rennes sont planqués derrière un mur qui s'escalade sans trop de difficultés, "la bouffe n'est pas trop dégeulasse et parfois il y a même du choix". Deux personnes s'y rendent, elles se servent dans les bennes, remplissent un sac, escaladent le mur et son arrettés par une patrouille de police. C'est là que les choses se mettent à coincer.


    Elles passeront presque 20h en garde à vue, accusés de "vol aggravé en bande organisée", s'en sortant avec un simple rappel à la loi, mais évidement pas sans l'étiquette dans le fichier national du STIC. Une garde à vue dans les règles de l'art, avec la mise à poil et la prise d'empreintes ADN. Et ce n'est pas fini ! L'une des deux personnes arrêtée est une femme enceinte de 4 mois.


    Mais attendez une minute ... Vingt heure de garde à vue pour avoir remplit un sac de nourriture dans les poubelles d'un hypermarché ? Et ensuite, comment peut-on parler de vol quand il s'agit du contenu d'une poubelle …  Et de "vol aggravé en bande organisée" ? Non mais … sérieusement ?



     

    Des milliers de personnes ont consulté l'article publié hier, beaucoup ce sont insurgés dans les commentaires, sur notre site, sur notre page facebook, et sur twitter


     

    Alors que les restos du coeur sont à saturation et refusent des repas, que personne n'est capable d'assumer droit dans les yeux qu'une société qui offre 450€ par mois pour vivre à ceux qui ont la chance d'être au RSA (avant 25 ans, c'est zéro) ce n'est pas possible, voilà qu'on se mets à réprimer les récupérations dans les poubelles ? Quel est le message qu'envoie cette affaire ? Il serait bien de rappeler à certains officiers de la sécurité publique, que dans l'histoire même récente, la faim a toujours été un sujet politique extrêmement sensible. Qu'à défaut d'agir, il vaut mieux laisser faire que de réprimer l'impensable. Car c'est impensable d'enfermer quelqu'un en taule pendant vingt heures, pour avoir cherché de la nourriture dans une vulgaire boite à déchets. C'est affirmer être un vecteur d'une société égoïste qui condamne au rebut ceux qui tentent de survivre par les derniers moyens. 



    Et Cahuzac, il court il court le furet ? Au cachot avec les autres, bordel !



    C'est vraiment n'importe quoi.

    Credit image : BANKSY

    Gaspard GLANZ - 23 mai 2013 - Rennes
    http://www.rennestv.fr/catalogue/info-1/2-personnes-en-garde-a-vue-depuis-lundi-soir-pour-une-recuperation-dans-des-poubelles.html

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :