• Quelques rappels historiques à ceux qui piaffent d’impatience

     

    Quelques rappels historiques à ceux qui piaffent d’impatience

     

    Quelques rappels historiques à ceux qui piaffent d’impatience à l’idée de reprendre la campagne…

     

    Je voudrais vous faire souvenir de ce qui s’est passé en 1995, pendant l’élection de jacques Chirac et Balladur que l’on donnait gagnant: ce fut une année terrible d’attentats terroristes attribués au GIA, aux « islamistes » algériens mais ce qui nous intéresse fut un évènement intervenu durant la campagne elle-même.  Sarkozy était directeur de campagne de Balladur et depuis nous avons découvert les questions de ce financement de cette campagne et en particulier leurs liens avec l’attentat qui a frappé des Français à Karachi…

    Je rappelle simplement ces faits pour mémoire à ceux qui les auraient oubliés.

     Donc durant la campagne où Balladur caracolait en tête nous avons eu cet événement:
    Quatre algériens membres du Groupe Islamique Armé (GIA) s’emparent ce 24 décembre 1994 de l’Airbus A-300 d’Air France, assurant la liaison Alger-Paris, sur l’aéroport Houari Boumediene d’Alger. Sur les 240 passagers, trois seront exécutés par le commando entre le 24 et le 25 décembre, pour faire pression lors des négociations avec les gouvernements algérien puis français. Le 26, l’avion décollera vers l’aéroport de Marseille-Marignane – pour ravitaillement en carburant – où la prise d’otage du vol Air France 8969 se solde par la mort des quatre terroristes lors de l’assaut du GIGN. L’objectif présumé de l’attentat était de faire exploser l’avion en vol au-dessus de Paris ou de le faire écraser sur Paris. La compagnie Air France suspend alors ses vols vers l’Algérie jusqu’à nouvel ordre.


    L’émotion fut considérable et Balladur usa et abusa de sa position officielle de premier ministre pour paraître l’homme capable de protéger la France. Respectez les deuils, les moments d’unité nationale, n’attaquez pas celui qui tient bien son rôle et quand le temps sera venu sachez poser les vraies questions, apporter des solutions à un peuple qui ne sait plus de quoi demain sera fait.

    Vous contribuerez ainsi à créer ce refus des divisions, cette unité nationale nécessaire mais sur d’autres bases que la polémique, les petites phrases. 

     En mai 1995, Balladur est écrasé par jacques Chirac qui a adopté une position sociale et refusé toutes les fractures. Nous allons d’ailleurs avoir  la même année un grand mouvement social. C’est d’autant plus étonnant que le monde entier subit la vague néo-libérale frappé d’inertie. Il y a eu la révolte du Chiapas et celle des ouvriers sud-coréens en 1994 mais ce sont les seuls alors que le monde subit une contre-révolution. A cette époque-là la France étonne le monde. 

     Ne prenez jamais le peuple français pour des imbéciles et gardez de Mitterrand une seule idée tactique: en politique il faut donner du temps au temps.


    C’est mon opinion mais si j’étais un expert ça se saurait…


    Danielle Bleitrach  

    J’allais oublier c’est l’époque de la mort de Louis Aragon à qui Mitterrand a eu la bassesse de refuser des funérailles nationales. Je ne le lui ai jamais pardonné. Et aujourd’hui j’ai vu qu’il y avait une exposition de ses dessins à Aix-en Provence, c’est à l’atelier Cézanne, y aller à pied est une véritable escalade aussi j’ai décidé que samedi je prendrai un sac à dos et un casse-croute pour aller passer la journée là-bas, je vous ferai un compte-rendu.

     

    URL article : http://histoireetsociete.wordpress.com/2012/03/22/quelques-rappels-historiques-a-ceux-qui-piaffent-dimpatience-a-lidee-de-reprendre-la-campagne/


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :