• Pourquoi les vrais gens ne peuvent-ils pas voir le président ?

    Bonjour,

    En voilà une question très pertinente, posée par un internaute, suite à l'article de Midi Libre "Alès en état de siège".

    Le Président de la France s'est donc déplacé à Alès. La ville a été réquisitionnée et ce n'est plus un secret, des figurants UMP sont venus faire la claque. Ils ont honoré un président factice. Figure de proue du grand capitalisme, boule de pétanque d'Obama. Le président O But ! C'est pas mal comme slogan, non ?

    Pour faire le siège de cette petite ville nichée dans les Cévennes, Midi Libre nous dévoile la "débauche de moyens policiers".

    Débauche de moyens policiers

    Le groupement départemental de gendarmerie était chargé de sécuriser le trajet présidentiel, les accès au Musée du Désert de Mialet dans les Cévennes, soit 270 hommes dont plusieurs réservistes. Il a été appuyé par quatre escadrons de gendarmes mobiles et par un escadron de CRS.

    De plus, des hommes du Raid (Unité d’élite de la police nationale), du GIPN (Groupement d’intervention de la police nationale), une quinzaine de fonctionnaires de police en civil et un hélicoptère de surveillance ont aussi participé aux opérations, sans oublier le GSPR (Groupe de Sécurité du Président de la République).

     

    Je ne serais pas étonnée d'apprendre que ces chiffres sont sousestimés. Durant tout le délire présidentiel, les alésiens n'ont eu d'autre choix que rester chez eux. Ah j'oubliais : certains ont quand même reçu une invitation. Mais quand ils sont arrivés sur le lieu de représentation, après avoir passé maints et maints barrages, on leur a dit qu'en fait, ils étaient invités à..... voir le président sur un écran. Debout ! Quand même, cela ne s'appellerait pas du foutage de gueule ? J'ai souvenir d'avoir serré la main à Chirac devant la mairie de Nîmes. Il disparaissait dans la foule cosmopolite et bon enfant. Pas un garde du corps en vue. Il n'était sans doute pas parfait mais au moins il en avait quelque part? Son peuple, il se mélangeait à lui, il ne le redoutait pas comme l'autre, et pourtant ce n'était pas le président O But !

    Et selon les dires d'un internaute : "Alors cocagne de rester debout, j'en ai vu d'autres, mais moi quand j'invite quelqu'un même si c'est pas le grand luxe il a au moins une chaise pour s'assoir! Je m'en suis donc retourné auprès de mes chèvres. A bientôt Monsieur Le Président, en 2012...debout dans l'intimité de l'isoloir.." !

    Les principaux parking de la ville étaient interdits aux Alésiens.

    Comme le suggère un autre internaute : "Un président qui a peur de son peuple peut-il encore prétendre à redevenir président ?" et un autre de rétorquer : "Personne ne lui a tiré la veste ?
    Dans 7 mois, il va en prendre une autre !"

    d'autres rappellent que les trois voyages hebdomadaire du président se font aux frais du contribuable à qui on demande sans arrêt de se serrer la ceinture. Pour sa campagne présidentielle, il n'a donc pas besoin de valises vu qu'il pioche directement dans la caisse.

    Une huguenote encourage le président à écouter ce qu'il raconte. J'ajoute que les discours avec interlocuteurs interchangeables, ça le fait moyen (rappelez-vous le copié-collé agriculteurs / ouvriers ). Bref. Nous sommes bien dans l'illusion permanente. On nous fait bouffer de la fiction, prendre des vessies pour des lanternes.

    Alors on attend tous 2012 avec impatience pour "changer tout ça" ! On attend, et pendant ce temps, on s'adonne à l'enculage de mouches. Sûr qu'on va tomber dans le piège du changement dans la continuité en élisant un brave Hollande, certes bon politicien, mais ringard à souhait. un mec qui a trente ans de retard et finira le travail du précédent.

    Depuis 1789, où on a fait croire au Peuple qu'il avait le pouvoir, ça continue encore et encore. Alors peut être bien qu'on a le Président qu'on mérite, car nous aussi, on vit dans l'illusion. Toujours plus facile que de mettre la main à la pâte.....

    http://o-pied-humide.over-blog.com/


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :