• Pour sauver « Die Linke » : un tournant communiste?

    Die_linke 02Lu sur le blog de Nicolas Maury


    « La belle communiste », étoile montante de Die Linke, est omniprésente dans les médias. En pleine crise de doute, le mouvement s’est réuni ce week-end à Erfurt pour adopter son premier programme, qui prévoit notamment la nationalisation des grandes banques.


    Sera-t-elle la prochaine chef du groupe parlementaire de Die Linke au Bundestag?


    Ou choisira-t-elle plutôt de prendre la direction du parti en juin 2012? Sahra Wagenknecht a l’embarras du choix: son nom est systématiquement évoqué dès qu’un poste se libère à la tête du parti d’extrême gauche allemand. En pleine crise, Die Linke s’est réunie ce week-end en congrès à Erfurt pour adopter le programme qui doit lui permettre de quitter la défensive.


    Le congrès n’a pas réglé les questions de casting. Pour bien des militants Sahra Wagenknecht est l’ultime espoir de redressement d’un parti menacé d’implosion et qui n’est plus crédité que de 7,5% des intentions de vote dans les sondages.


    Déchirée en courants rivaux (Est contre Ouest, pragmatiques contre idéalistes, réformistes contre les communistes…), incapable jusqu’à présent de profiter du contexte actuel de crise de l’euro, pourtant a priori propice à ce parti qui a toujours critiqué la toute-puissance du secteur bancaire, Die Linke est parvenue à faire preuve d’unité en adoptant le premier programme électoral de son histoire, approuvé dimanche par 97% des délégués. Il prévoit la nationalisation des grandes banques, l’abolition des lois sur les minimums sociaux jugés insuffisants et sur la retraite à 67 ans, la dissolution de l’OTAN.


    Sahra Wagenknecht… Difficile ces derniers temps de suivre la trace de « la belle communiste » comme l’appelle le journal populaire Bild Zeitung: de débat télévisé en podium de discussion, sa mince silhouette est omniprésente. Inlassablement elle décline le même discours: à ses yeux, Die Linke ne peut retrouver les succès de 2009 (11,9% des voix et 76 sièges de députés au Bundestag) qu’en se positionnant clairement contre le libéralisme, le capitalisme et la guerre.


    Die Linke est un parti en déclin qui subit des revers électoraux important, notamment à Berlin ou Die Linke, empêtré dans sa cogestion libérale avec le SDP, ce depuis trois mandats, s'effondre à 11,7% (20,2% en 2009). En Bade-Wurtemberg, en mars 2011, Linke recule de 3,1 à 2,8% (7,2% aux élections au Bundestag). En Rhénanie-Palatinat, Die Linke obtient 3,0% (9,7% de 2009). A Brême, son meilleur Land à l’ouest, Die Linke recule en mai 2011, de 8,4% en 2007 à 5,6% (14,2% en 2009).


     

    Sahra Wagenknecht (née le 16 juillet 1969 à Jena en ex-RDA) adhérente au Parti Socialiste Unifié d'Allemagne (SED) en 1989, elle co-anime la plate forme communiste au sein du PDS (Parti du Socialisme Démocratique successeur de la SED) et aujourd'hui de Die Linke, ainsi que la plate forme de la gauche anticapitaliste. Elle met en avant les expériences positives du socialisme réel (tout en tirant les erreurs de ce dernier) afin de mettre à bas le capitalisme.


    Ses positions l'ont souvent opposée à Gregor Gysi et Michael Leutert l'accusant de ne pas rejeter l'expérience de la RDA sous couvert d'accusation d'être « stalinien ».


    La presse allemande la considère comme un faucon au sein de Die Linke et ses positions sont claires : socialisme, marxisme, pas d'alliances avec le SPD et les verts, solidarité avec Cuba et le Venezuela, antiracisme, antifascisme, lutte contre l'anticommunisme, pacifisme.


    Commentaire = Nous aurons n’en doutons pas des conflits similaires au sein du Front de Gauche (Constructions d’appareil sommital) – Front de Gauche qui vit dans le mythe de la possible présence des 2 organisations à dominante social-démocrate ? A moins d’être conçu comme le passage obligé vers un congrès de Tours à l’envers ?

    http://www.pcfbassin.fr


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :