Comment la Commission Européenne est en train de faire un FMI européen.

Épisode 6 : les « règles directrices » du Pacte pour l’Euro

Cet épisode nous fait entrer dans la première annexe des « Conclusions des chefs d’Etats ou de gouvernements de la zone euro du 11 mars 2011 » : le fameux « Pacte pour l’Euro ».

Il s’agit dans un premier temps d’énoncés les 4 règles directrices. Ces règles formulent de manière synthétique les principes expliqués dans les 5 premiers épisodes, et serviront de base à l’exposé des « objectifs » (voir dans les épisodes suivants). Citons donc ces règles pour mémoire :

« 1/ Renforcer le modèle de gouvernance de l’UE actuelle ».

C’est là en particulier que le texte fait référence aux traités existants : Europe 2020, pacte de stabilité et de croissance, semestre européen, dont nous dirons un mot dans des épisodes ultérieurs.

« 2/ Au niveau des chefs d’état et de gouvernement, définir des objectifs communs pour favoriser la compétitivité et la convergence, en mettant l’accent sur les domaines de compétences qui incombent aux états. »

« 3/ Chaque année, les chefs d’état prennent devant la commission des engagements nationaux qui seront analysés chaque année. Les chefs d’états prendront exemple sur les pays les plus performants. »

Là encore, se cache sous le mot « performant » toute l’idéologie dominante. Tout est dans le non dit ici : quelle performance, au bénéfice de qui. C’est le même principe pour « compétitivité » : on n’explicite jamais de qui ou de quoi il faut augmenter la compétitivité. Or, il s’agit bien sûr, non pas même de la compétitivité de l’économie, mais bien celle des capitaux, c’est-à-dire que l’ambition est de devenir la place mondiale où les capitaux sont les mieux portants et les plus rentables, toujours pour attirer ces fameux investisseurs dont découleront le plein emploi et la consommation heureuse. C’est aussi une des raisons principale de l’importance qui est donnée à « l’Euro fort », principe maître de ce Pacte. En effet, les capitaux investis en Europe seront d’autant plus valorisée que la monnaie est forte.

« 4/ Respecter le marché unique et en achever la mise en place. »

L’Union Européenne nous a expliqué qu’elle voulait la démocratie de la compétitivité. Il était temps qu’elle nous parle un peu de cette compétitivité. C’est ce qu’elle fait, puisque celle-ci est le 1er objectif du Pacte pour l’Euro. Mais croyez-moi, ça valait le coup d’attendre. Il nous faudra 4 épisodes pour en venir à bout. A suivre donc…