• Mort d'une employée d'Auchan Louvroil, découverte accrochée à un rayon

     La jeune femme aurait été retrouvée pendue par la capuche de son sweat-shirt dans un rayon réfrigéré. PHOTO «LA VOIX » La jeune femme aurait été retrouvée pendue par la capuche de son sweat-shirt dans un rayon réfrigéré. PHOTO «LA VOIX »

     DRAME

    Aline, une femme de 21 ans originaire du village de Dimechaux, dans l'Avesnois, est décédée dimanche. Les circonstances,particulièrement surprenantes, dans lesquelles cette jeune femme a été retrouvée inanimée, ont entraîné l'ouverture d'une enquête menée par les policiers du commissariat de Maubeuge et diligentée par le parquet d'Avesnes-sur-Helpe. ...

     

    Aline, fille d'une employée d'Auchan Louvroil, travaillait en contrat saisonnier au sein de l'hypermarché. Samedi, vers 4 h 30, peu après avoir pris son service, la jeune femme a été retrouvée inconsciente dans un rayon réfrigéré, où elle réapprovisionnait des étagères en yaourts. Selon nos informations, la capuche du sweat-shirt qu'elle portait était accrochée à un coin de bac métallique qui reçoit les produits en gros conditionnement, au niveau inférieur des gondoles.

    La direction d'Auchan a confirmé que ce sont « deux employés qui ont découvert l'une de nos collaboratrices ». Ces derniers, renforcés par des membres du service de sécurité du magasin, auraient décroché la victime et lui auraient prodigué un massage cardiaque. Les sapeurs pompiers d'Hautmont et le SMUR ont ensuite pris en charge la jeune femme, toujours inconsciente. Elle a été hospitalisée, dans le coma. Elle est décédée plusieurs heures plus tard.

    Le procureur de la République d'Avesnes, Bernard Beffy a expliqué que seule l'hypothèse criminelle était exclue à ce stade de l'enquête. Les rayons de l'hypermarché sont placés sous vidéosurveillance et « aucun tiers n'est intervenu. La victime était seule dans cette partie du magasin au moment des faits ».

    Œdème pulmonaire

    L'autopsie pratiquée mardi a révélé que la mort d'Aline était due à un oedème pulmonaire, qui pourrait être consécutif à un malaise cardiaque. Mais l'arrêt cardiaque a-t-il précédé ou suivi une chute ou un malaise, qui aurait placé la jeune femme dans l'état de pendaison où on l'a retrouvée ? « Des analyses complémentaires sont nécessaires », explique le procureur Beffy, qui signale qu'il s'implique « personnelle

    ment » dans l'enquête. Selon sa famille, la jeune femme n'aurait pas été victime de malaises annonciateurs.

    En début de semaine, un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail extraordinaire a été convoqué à Auchan Louvroil, suite à l'incident. Une cellule psychologique a été mise à la disposition des employés. •

    S. DU.

    Castres. Soupçonné de harcèlement, le directeur d'un hyper mis à l'écart

     Mort d'une employée d'Auchan Louvroil, découverte accrochée à un rayon

    Depuis une semaine, le s salariés qui le souhaitent peuvent

    s'adresser à la cellule psychologique./Photo DDM illustration.


    Soupçonné de harcèlement envers des salariés, le directeur du magasin Auchan Castres vient d'être mis à pied par la direction générale du groupe. Une cellule psychologique est mise en place dans le magasin de la Chartreuse.

    Le directeur du magasin Auchan Castres, Franck Juguet, en poste depuis une dizaine d'années, a été mis à pied à titre conservatoire depuis la semaine derniè

    re par la direction nationale du groupe Auchan. Cette information a été confirmée hier par le directeur par intérim Emmanuel Berne, nommé en urgence lundi dernier pour assurer les affaires courantes : « Un faisceau d'éléments a été porté à la connaissance de la direction nationale de notre groupe faisant état de comportements de sa part contraires à l'éthique et aux pratiques de l'entreprise. »

    Cette éviction temporaire fait suite à toute une série d'événements qui ont beaucoup perturbé ces dernières semaines les 285 personnes employées par l'hypermarché castrais situé zone de la Chartreuse.

    Selon nos informations, ce serait la démission d'un chef de rayon, intervenue le mois dernier, qui aurait déclenché l'enquête interne menée par l'enseigne sur les méthodes de management de Franck Juguet. « Il a décrit une situation de harcèlement moral et son courrier a été envoyé à tout le monde, y compris à la direction nationale à Lille. » explique un salarié.

    Cellule psychologique

    La tentative de suicide d'un autre chef de rayon, survenue cet été et qui fait l'objet d'une enquête de Police suite à une plainte de sa famille, a aussi sans aucun doute ajouté du trouble au climat général qui entourait jusqu'alors le magasin.

    Suffisamment en tout cas pour justifier la mise en place dans l'hypermarché d'une cellule psychologique depuis la mise à pied du directeur : « Un psychologue est là pour écouter les gens, recueillir leurs témoignages sur leur vécu au travail » indique le directeur par intérim, porte-parole de l'enseigne qui, pour l'instant, ne confirme pas la thèse du harcèlement moral de la part de son prédécesseur : « Il faut attendre les conclusions de l'enquête interne, poursuit-il. Mais les faits sont suffisamment graves et caractérisés pour justifier la mise à pied. »

    Et le directeur d'ajouter : « Cette semaine, on peut dire que les personnels se sentent beaucoup mieux. Ils sont soulagés et libérés et sont aussi très satisfaits de la façon dont Auchan a géré cette crise. »

    La réactivité du groupe Auchan est aussi soulignée par les représentants syndicaux qui, jusqu'à présent, n'avaient reçu aucune doléance directe de salariés.

    Des employés qui n'ont pu s'empêcher de faire le rapprochement avec d'autres faits de harcèlement imputés à leur directeur Franck Juguet alors qu'il était directeur d'Auchan à Nogent-sur-Oise. Sous le titre « Profession harceleur », la chaîne Canal + avait notamment diffusé un reportage en juin 2001 faisant état de témoignages accablants d'anciens salariés du même directeur avant que celui-ci ne soit muté à Castres.

    http://www.ladepeche.fr


  • Commentaires

    1
    briser
    Samedi 10 Décembre 2011 à 16:14

    enfin auchan  reagit  il etait temps     une ancienne employée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :