• Les communistes britanniques contre le nouveau plan de privatisations

    nation-privat.jpgLes communistes britanniques rejettent les privatisations

     

    « La propriété publique est centrale dans notre lutte contre le gouvernement »

     

     Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

     

     

    La propriété publique et la démocratie économique doivent être un point central dans notre bataille contre le régime conservateur-démocrate, tel est l'avis du Bureau politique du Parti communiste de Grande-Bretagne, rapporté par le secrétaire à l'international John Foster.

     

    Il a mis en garde contre le fait que le discours de la Reine, prévu pour mai, devrait confirmer l'intention du gouvernement de privatiser le fournisseur d'énergie nucléaire URENCO, la principale ligne de chemin de fer de la Côte Est et la Royal Mail (poste britannique).

     

    Ces privatisations « remettront en cause ces services publics, détruiront des emplois au seul profit des plus riches ».

     

    Foster a fait remarquer que la Commission européenne avait déjà donné son feu vert à l’État britannique afin qu'il fasse main basse sur les dettes des fonds de pension de la Royal Mail, dans le but de privatiser le service postal.

     

    « Voilà ce qu'il en est de l'UE et de la chimère d'une Europe sociale, quand la réalité c'est la privatisation des profits et la nationalisation des pertes », a fait remarquer M.Foster.

     

    Il a également souligné le fait qu'une série de rapports parlementaires avait exposé les conséquences désastreuses des privatisations dans les domaines de la fourniture d'énergie, des transports ferroviaires et autres services publics et sociaux.

     

    « L'effondrement des investissements du secteur privé dans l'industrie a désormais atteint des proportions critiques », a-t-il ajouté. « La propriété publique est une revendication centrale de la Charte du peuple* et elle doit être portée de façon massive par l'Assemblée populaire**, le 22 juin ».

     

     

    *La Charte du peuple (The people's charter – référence au mouvement chartiste du XIX ème siècle) est un programme de réformes portées par divers syndicats (cheminots, enseignants, télecoms...) et par plusieurs partis de gauche comme le Parti communiste prévoyant notamment la nationalisation des grands domaines de l'économie et une réforme fiscale touchant les plus riches et les grandes entreprises ;

     

    **L'Assemblée populaire (People's Assembly) est un prolongement de la People's charter, elle se présente comme un mouvement de convergence des luttes contre les privatisations et les mesures d'austérité, une force de proposition pour des manifestations ou grèves nationales, et une alternative sur le dénominateur commun de la « justice sociale ».

     

    Le mouvement est porté par des dirigeants syndicalistes des principales fédérations revendicatives du TUC, par quelques élus travaillistes contestataires et par des partis marxistes, en premier lieu le Parti communiste. Son assemblée fondatrice se tiendra le 22 juin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :