• Le gouvernement mise sur l’exception culturelle

    Politique - le 23 Mai 2013

    Exclusif. Le gouvernement mise sur l’exception culturelle. La lettre de Filippetti aux députés européens

     

    S’il est un sujet sur lequel le gouvernement met le paquet dans les négociations qui préparent un accord de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis, c’est bien la culture, et plus particulièrement les services audiovisuels. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, l’a d’ailleurs rappelé aux députés français au Parlement européen auxquels elle a fait parvenir une lettre que l’humanite.fr s’est procurée et que nous publions. Document.

    Elle y explique que « l’exclusion claire et complète des services audiovisuels est la seule manière de préserver la capacité de l’Union et de ses Etats membres à développer leurs politiques dans ce domaine ».
    Ce qui est vrai. Dans une autre note, les autorités françaises rappellent le danger qu’il y a aurait à ne pas maintenir l’exception culturelle en citant l’exemple d’Amazon etc. (voir: L’exception culturelle, la pilule pour faire passer l'accord de libre-échange Europe-États-Unis). Le raisonnement vaut cependant pour l’accord dans son ensemble. Car derrière cet accord se joue un alignement des normes européennes, considérées comme des entraves au libre-marché, sur celles des Etats-Unis (voir: Humanite.fr publie les bases de travail pour l’accord de libre-échange transatlantique).

    Une question mérite donc d’être posée : alors que d’autres pays sont inquiets du risque que représente un tel accord en matière industrielle, sanitaire, alimentaire sociale, plus précisément sur des sujets comme les OGM, l’industrie de défense, décontamination chimique des viandes… pourquoi seule la ministre de la Culture a-t-elle pris son bâton de pèlerin pour aller chercher des alliés dans les autres Etats-membres ? Pourquoi, sur les OGM, par exemple, le gouvernement n’est-il pas monté au créneau ? Autant de questions que les députés au Parlement européen, sans doute, auront en tête lors de leur vote, demain, au Parlement.

    Fabien Perrier

    Documents à télécharger: 
    Lettre d'Aurélie Filipetti aux parlementaires européens

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :