• La retraite assurée de François Chérèque

     L'inspecteur des ruines entre en fonction le 7 janvier

    http://www.lexpress.fr/pictures/488/250046_le-secretaire-general-de-la-cfdt-francois-chereque-le-11-octobre-2011-a-paris.jpg

    La bourse ou la Vie ? l'envie et la bourse 

     

    Paroles martiales qui n'arrivent pas à s'articuler sur une marche lorraine et cadre avec une version remastérisée en rose de la Marseillaise (essayez-voir) 

     

    Nous entrerons dans la Filièèreux

    quand nos ainés s'y verront plus

    Nous y reprendrons leur carrièèreux 

    Et les sièges où ils posent leur cul 

    et les sièges où ils posent leur cul 

     

    Ca sonne faux ?

     

    La musique, sûr, mais les paroles, hélas non !

     

    C'est Roger, singulièrement remonté, qui a passé l'info ici.

     

    Quand la France tire les rois et que les français n'ont plus de galette, Chérèque fils devient une sorte de maire du palais.

     

    Va-t-il aller compter les ronds de serviette au diner du Siècle ?

     

     

    Voici décret le texte du décret paru au JO du 5 janvier:

     

    Sur proposition de la ministre des affaires sociales et de la santé et du ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social :

    • M. François CHEREQUE est nommé inspecteur général des affaires sociales (5ème tour), à compter du 7 janvier 2013.

     

     http://www.imageshotel.org/images/christians/dsc05135.jpg

     

    Certes il n'inaugure pas la cinécure, déjà Fadela Amara, ancienne secrétaire d'Etat de Sarkozy, y fut nommée justement par le troll. Point de vue rémunération c'est douillet: de 53.368,14 € à l’entrée, 69 238 € au bout de quatre ans.

     

    A l'époque, la dame entrant dans la carrière émargeait à 8 000 € mensuels hors primes, combien de RSA par mois ? 

     

    Gayssot l'avait aussi fait en son temps quand la nuit de son départ du Bd St Germain il nomma un cheminot de son cabinet, pourtant retraitable et disposant d'un mandat rémunéré d'élu "inspecteur général des transport terrestre".

     

    Comme quoi la tradition républi...quoi ? Vous trouvez cela républicain ? 

     

     

    Roger de préciser que d'ordinaire, l'Elysée y case celles ou ceux qui l'ont bien servi.

     

     

    Là, acquis du socialisme, Blumollet fait dans le préventif.

     

     

    Mais à quoi va bien pouvoir servir Chérèque ? 

     

     

    En tout cas à ce tarif il pourra rembourser les cartouches d'encre de sa machine à signer et trahir les luttes 

     

     

     

    http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/node-story/chereque_1.jpg

     

     

    Fait gaffe Bernard, il vont essayer de te coincer 

     

    Par canaille le rouge

     A 56 ans, l'ex leader de la CFDT échappe au sort du commun des seniors et commence une nouvelle vie à l'Inspection générale des Affaires sociales.

    L'ex-secrétaire général de la CFDT — qui a quitté ses fonctions fin novembre, passant le témoin à Laurent Berger — a été nommé jeudi en Conseil des ministres "inspecteur général des affaires sociales" sur proposition des ministres Marisol Touraine et Michel Sapin. A compter du 7 janvier, ce social-traître notoire, qui estime qu'augmenter le Smic pénalise les entreprises (les salariés, il s'en fout), "évaluera les politiques sociales afin d'éclairer la décision publique"...

    L'IGAS, nouvel employeur de M. Chérèque, est un service interministériel de contrôle, d'audit et d'évaluation des politiques sociales qui réunit 130 experts de la "cohésion sociale" (famille, protection de l'enfance, lutte contre l'exclusion, travail social…), de la protection sociale (Sécu, prestations…), du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et de la santé. L'IGAS est, avec le Conseil d'État, la Cour des Comptes et l'Inspection générale des finances (IGF), l'un des grands corps administratifs de l'État où la patrie reconnaissante recase ses "fleurons" : ainsi Fadela Amara, déplorable secrétaire d'État chargée de la Ville du gouvernement Fillon 2, y fut nommée en janvier 2011 avec un salaire d'entrée de 8.000 € par mois hors primes. Pour la petite histoire, un inspecteur général en fin de carrière perçoit en moyenne 124.144 € annuels.

    Bref : c'est une bonne planque. Et, selon la presse, M. Chérèque devrait également prendre la présidence du think-tank Terra Nova, fondation proche du PS et longtemps dirigée par feu Olivier Ferrand.

    On le sait, la CFDT est un peu la branche syndicale du Medef. Et le successeur de M. Chérèque affiche le bon profil : il s'est dit prêt à un compromis sur des accords réduisant le temps de travail et les rémunérations en échange du maintien de l'emploi en cas de difficultés pour des entreprises (les fameux accords "compétitivité-emploi") !

    Sachant que, pour être validé, l'accord "historique" portant sur la "réforme du marché du travail" initiée par le gouvernement doit être signé par au moins deux des quatre syndicats dits "représentatifs", on est mal barrés !!! La CGT et FO ont déclaré qu'elles ne signeraient pas un texte prônant plus de flexibilité. Par contre, à l'Unedic comme ailleurs, la CFDT et la CFTC ont toujours eu la signature facile devant le patronat.

    Que deux syndicats de salariés se couchent devant le Medef, c'est ce que le gouvernement attend, lui qui devra reprendre l'épineux dossier après le 11 janvier en cas d'échec des négociations. Le 31 décembre sur RFI, le secrétaire général de Force Ouvrière l'a soupçonné à juste titre de se défausser : «Je sens bien que du côté gouvernemental, ils aimeraient bien que les syndicats acceptent de la flexibilité pour qu’ils puissent la reprendre dans la loi sans qu’ils en soient responsables»...

    Parti socialiste, CFDT ou CFTC : que des lâches et des vendus ! La promotion de François Chérèque nous prouve que trahir ceux que l'on devrait protéger, ça paye.

    SH

    http://www.actuchomage.org


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :