• La mort de Kadhafi ... épilogue

    Du Blog de Boris Rannou

    JPEG - 54.2 ko

    Et voilà , c’est fini , l’abominable dictateur , qui assassinait son peuple depuis 30 ans est mort. Il avait d’ailleurs créés plusieurs camps de déportation et d’internement , où il torturait et violait allègrement... Comment ? C’est faux ? Ah oui , bien sûr , vous vous êtes laissé berner par la propagande occidentale ...

    En réalité , l’attaque du bastion de Khadafi , la Libye , relève d’une stratégie étrange et à la fois tellement simple : soudainement , un homme à la tête de son Etat depuis 30 ans , décide de réprimer une violente manifestation à son endroit. Indigné par l’attitude revêche du colonel , la France envoie immédiatement ses chars et ses hélicoptères défendre la veuve et l’orphelin...

    Ne soyons pas naif de ce manège ! Maintenant que le dictateur est mort , les puissances occidentales vont pouvoir dépecer la Libye , qui au passage , va rétablir un régime Monarchiste , puisque ce drapeau des rebelles si fièrement arborés n’était autre que celui que le dirigeant Libyen avait renversé , quelque décennies plus tôt...

    UN MONDE A L’OCCIDENTAL

    C’est en effet ce qui se profil , les régions de l’Est , la Cyrénaique vont être misent sous tutelle française et étrangère ,afin que ce précieux pétrole pour lesquels nos merveilleuses démocraties ont fait la guerre , puisse être partager. Comment ? Et bien le gel des avoirs de l’Etat Libyen pendant la guerre , en lieu et place des avoirs du colonel (dispersés un peu partout) , vont servir de levier pour négocier avec les rebelles. On vous remets les pleins pouvoirs , mais nous nous arrogeons une part de profit dans les sociétés pétrolières autrement plus conséquent que celui d’autrefois. En d’autre termes , la part de bénéfices que les compagnies pétrolières étrangères retireront de l’exploitation du pétrole en Libye , lui rapporteront beaucoup plus qu’auparavant.

    ET LA POPULATION LOCALE ?

    Ces hommes et ces femmes qui ont fait la guerre pour leur pays , qui ont vus la Libye changer comme jamais en moins d’un an , qui appartiennent pour la plupart au mouvement royalistes , décidés à reprendre le pouvoir sous couvert des aides étrangères , cela seront les grands gagnants de l’Histoire . Mais les autres , les tout-venant , le commun des mortels ? Car en vérité , comment vont se passer les choses maintenant ? Est-ce que le changement de régime va soudainement profiter aux Libyens libérés du joug de l’oppresseur ? C’est à dire que ce fameux apports en pétrole se répercutera au quotidien sur leur train de vie ? Chacun à le droit de bénéficier de cet énergie là , et si la société de pétrole Libyenne n’est pas nationalisée à 100% quelle sera sa légitimité ?

    Non , ce qui se passera , c’est ce qui se passe en Afghanistan depuis 20 ans : guerre et oppression étrangère pour aider les cartels locaux à contrôler le marché de la drogue , et ici , le marché de l’or noir. Après tout , savez vous ce qu’il est advenue de l’Irak ? Les compagnies pétrolières américaines se sont régalées , nationalisant presque à leur nom les apports du précieux liquide.

    EPILOGUE...

    Le monde est ainsi fait qu’il ne faille rien en attendre si on ne se donne pas les moyens de le changer. En fait , tant que nous , Européens et Occidentaux déciderons de laisser en place l’apathie de nos démocratie , sous leurs formes actuelles , parce qu’elles nous profitent tant ; le retour de bâton sera féroce. Il ne sert à rien de crier au loup quand le bois est vide , mais dès qu’il se peuple de ces bêtes aux longs crocs , inutile de retourner dans notre bergerie pour ne point les voir : il faut les affronter et les chasser. Les puissances capitalistes de ce monde ne s’arrêteront jamais , il faudra justement leur supprimer ces zones d’influence où elles prolifèrent , pour mener notre navire à bonne destination. Khadafi , Sadam Hussein , Kim-Jong Il , Amadinejhad ... autant d’hommes ayant sans doute versés dans le côté obscure des forces anti-humanistes à un moment de leur existence , mais n’oublions pas qu’ils sont aussi de commodes marionnettes pour nous faire oublier ce théâtre d’ombres où nous déambulons , mise en scène tragique d’une farce démocratique qu’il faut changer.

    Révolutionnairement Vôtre

    Boris Rannou.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :