• La CGT indispose Jean-François Copé

      Pour ceux qui prendraient ma prose en route, ce monsieur est le chef des députés Ump et l'un des caïds de ce parti. il a été aussi ministre de droite. Il a eu des amitiés certaines (vacances et cadeaux) avec monsieur Ziad Takéieddine, homme d'affaires bien connu, plusieurs fois mis en examen dans l'affaire Karachi pour du supposé fric sale empoisonnant la campagne présidentielle de Balladur, dans laquelle Nicolas Sarkozy était très, très proche.

     

      Et donc, cet archange de la politique française vient de dénoncer l'appel de la CGT à battre son pote à l'Elysée au second tour de l'élection présidentielle. Ni plus ni moins, il demande que le temps de parole, accordé par les médias, à la CGT, soit décompté de celui de François Hollande.

      En bon avocat d'affaires qu'il est exactement, (en plus de la direction de l'Ump, de la mairie de Meaux et d'être député, car il faut bosser plus pour gagner plus), il plaide qu'appeler à voter contre Nicolas Sarkozy est appeler à voter François Hollande, puisqu'il n'y a que 2 candidats au second tour. il ajoute ne pas voir "comment la CGT peut conserver le début d'une crédibilité en se mettant à ce point au premier plan du débat politique de la présidentielle" et "demande donc que le temps de parole utilisé par la CGT soit décompté par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) du temps de parole de François Hollande". "Puisque désormais la CGT se comporte en parti politique, elle doit donc être traitée, non plus en représentant des salariés, mais en parti politique", insiste-t-il.

      Bien sûr, en avocat d'affaires et donc défenseur des patrons, il ne remet pas en cause les positions publiques du Medef, dont celle de sa présidencte Laurence Parisot sur le bilan exceptionnel de Nicolas Sarkozy. Sans doute au nom de la démocratie libre et non faussée.

     

    Jean-François Copé - cc UMP Photos

    Jean-François Copé - (cc UMP Photos) peut-être en saint archange de la politique française, non?

     

      Son copain qui siège au conseil des ministres, Xavier Bertrand, en charge lui du chômage, en parlant du 1er mai à la sauce Ump, dit : "oui, c'est vrai que l'on va même mobiliser autour de la question du travail et ce n'est pas M. Mélenchon, Mme Aubry, M. Hollande qui nous imposeront un couvre-feu et qui nous empêcheront, à nous, de sortir le 1er mai pour parler du travail, de la récompense du travail et aussi de la façon de faire reculer le chômage avec des droits et des devoirs".  C'est vrai que le bilan de la droite sur ce sujet est assez exceptionnel.

     

    Xavier Bertrand s’est dit « entièrement mobilisé » par ces chiffres de plus en plus alarmants. Photo AFP

     

      Bon, comme disait feu mon grand-père, si un jour la chasse aux çons était ouverte, je n'aurais jamais assez de cartouches... Oui, il était assez culotté mon papé...

    http://le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :