• Hystérie médiatique

    Hystérie médiatique

     

    La chronique Rouge vif d'Anne Roumanoff.

    Anne Roumanoff
    Lundi

    – Vite, vite, envoie-moi quelqu'un dans une gare ! Un envoyé spécial avec un anorak qui raconte les perturbations dues à la neige. Il me faut aussi un envoyé spécial sur l'autoroute pour interviewer des automobilistes coincés par la neige.

    – Justement, ça roule plutôt bien, les gens n'ont pas tellement pris leur voiture.
    – Débrouillez-vous ! Il me faut un automobiliste coincé par la neige. Bon, sinon, on a qui comme ministre pour la neige ?
    – Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports.
    – Frédéric qui ?
    – Normal que tu ne le connaisses pas, on ne l'avait jamais vu avant. Là, il est en direct de l'aéroport d'Orly pour parler de la neige.
    – Envoie une caméra, vite sinon, on va se faire doubler par les autres chaînes d'info.
    – Mais de la neige au mois de janvier, tu es sûr que c'est vraiment un événement ?

    Mardi

    – Vite, vite envoie-moi quelqu'un à Rouen pour la fuite de gaz !
    – Mais l'envoyée spéciale en direct de la gare de Lyon, on en fait quoi ?
    – On s'en fout de la neige, c'est fini la neige. Maintenant c'est le gaz. Bon, on a qui comme ministre sur le gaz ?
    – Delphine Batho.
    – Elle est ministre, elle ?
    – Oui, de l'Écologie.
    – Ah bon ? J'aurais juré que c'était Cécile Duflot. Tiens, Duflot justement, ça serait bien d'obtenir sa réaction.
    – On a essayé, elle est injoignable.
    – Comme par hasard… Un incident dans une usine Seveso, si elle n'avait pas été au gouvernement, elle aurait crié au scandale.

    Jeudi

    – Vite ! Vite ! Il faut envoyer quelqu'un à l'aéroport pour l'arrivée de Florence Cassez. Tous les médias sont déjà sur place.
    – On n'en fait pas un peu trop sur elle ? Je veux dire, ça n'est pas un otage politique, elle n'a pas combattu en Afghanistan, elle n'a pas gagné un oscar à Hollywood, elle a juste été la petite amie d'un gangster.
    – Oui, mais elle est ravissante.
    – C'est sûr qu'elle aurait eu la tête de Christine Boutin, elle aurait moins fasciné les gens. Bon, on a un ministre ?
    – Laurent Fabius.
    – Ok et la famille ?
    – Quelle famille ?
    – La famille de Florence Cassez. Il nous faudrait une réaction de la famille. Ça serait bien qu'on filme sa mère et qu'elle pleure de joie. Débrouille-toi pour trouver la mère et tâche de la faire pleurer. Vite ! Et sinon, Florence Cassez, on ne peut pas l'inviter ?
    – Elle est très très demandée, elle va sur TF1, BFM, Europe 1, France  2, RTL, Paris Match… C'est une star maintenant.
    – Qu'elle en profite, c'est comme Miss France, ça ne va pas durer.

    Vendredi

    – Florence Cassez est dispo pour participer au 12/13.
    – Ça suffit avec Florence Cassez. On l'a trop vue. Aujourd'hui, c'est Frigide Barjot.
    – Frigide Barjot ?
    – Oui, elle va voir Hollande à l'Élysée. Envoie une équipe filmer sa réaction à la sortie.
    – Florence Cassez, aussi, elle va être reçue à l'Élysée.
    – On s'en fout. C'est fini.

    Samedi

    – Bon, on a quoi dans l'actu aujourd'hui ?
    – L'Égypte, il y a des morts. Le Mali…
    – Bof. J'ai une idée : on va organiser un débat entre Frigide Barjot et Florence Cassez.

    Anne Roumanoff - Le Journal du Dimanche

    dimanche 27 janvier 2013

     
     Paru dans leJDD

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :