• Grèce. En l'état de nos informations, le retour des menaces contre les démocrates.

    Grèce. En l'état de nos informations, le retour des menaces contre les démocrates.

    Il y a les pressions extérieures, un peu à la façon de l'ultimatum style Hitler contre la Tchécoslovaquie en 1938:

    "Si les électeurs grecs votent pour une majorité qui n'honore pas ces engagements, la Grèce devra en supporter les conséquences",

    Ca, c'est du ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, dans un discours à Cologne.

    Et puis comme Daladier-Raynaud le modèle façon Vichy de Constantin Mitsotakis est aussi connu des grecs que le fut Andréotti en son temps en  Italie ou Thatcher en grande Bretagne.

    Aussi démocrate que P Raynaud, aussi roué que G Mollet, aussi réac qu'un Raffarin.  

    L'Onassis du parlementarisme opportuniste. Le Niarchos de l'inféodation à l'Otan.

    Bref un point d'ancrage pour le capital en Grèce.

    Issu d'une dynastie politicarde qui est à la démocratie ce que peut être un porte manteau à une paire de chaussette, celui qui sert de Piney mâtiné de Giscard ou Rocard aux institutions grèques passe aux menaces contre les communistes de Grèce la veille des élections.


    Qu'en disent les très démocrates caciquesde l'UE ? Silence .

    Et le GUE ? Il chante à l'unisson des précédents.

    Nous ne sommes pas à X fuseaux horraires de Bruxelles mais à moins de trois heures d'avion

    Devant la gravité de l'agression et ses suites invoquées, voici la réponse de la SG du KKE.

     

    Le président honoraire de la Nouvelle Démocratie [droite], Constantin Mitsotakis, dans une déclaration anti-KKE - qui veut juste avant le scrutin, intimider et terroriser le peuple - insiste sur la dangerosité de mettre en cause la «stabilité politique». Qu’a-t-il dit? «Concernant, le KKE, parti sérieux et historique, il est nécessaire d’arriver à un accord national. Le KKE ne peut pas être en même temps légal et illégal. Les nouveaux dirigeants du KKE, ceux d’aujourd’hui, sont peut-être devenus des admirateurs tardifs de Staline, mais, je n’imagine toutefois pas qu’ils ignorent la réalité géopolitique, au point de ne pas être conscients qu’ils ne peuvent transformer en Corée du Nord la Grèce, un pays qui appartient à l’OTAN et à l’Europe et qui se situe dans la région la plus sensible de la Méditerranée. Et comme nous devons tous le savoir, la démocratie peut et doit se protéger elle-même»

    En Français : ou vous vous couchez, ou c'est l'interdiction, la taule et pour longtemps. La Canaille n'entend pas, ne lis pas ne reçoit pas d'appel à venir manifester sur l'esplanade des droits de l'homme. Pourtant ? 

    Répondant à l’intervention de K. Mitsotakis, la SG du CC du KKE Aléka Papariga note comme suit: «Monsieur Mitsotakis sait de quoi il parle. Il démontre que le système a, comme adversaire de fond, comme adversaire principal le KKE, lequel organise les luttes des travailleurs, leur donne confiance en eux-mêmes et dans leur droit. Par ailleurs M. Mitsotakis avait déjà dit la même chose dans le passé. Ils ne pourront pas mettre la main sur le KKE, il ne s’achète pas, il ne se soumet pas, il ne s’intéresse pas aux postes de prestige, et par-dessus tout il s’intéresse à servir le peuple. Monsieur Mitsotakis pour la seconde fois dit la vérité. Bien que sa déclaration soit hostile au KKE, il dit la vérité.

     

    Devant l'agression contre un parti historiquement considéré comme Frère, la canaille attend patiement mais avec grand intérët la protestation du GUE et du PCF...si elle arrive.

    Elle sera dès que connue ici mise en ligne.

    Par canaille le rouge


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :