• DEHORS !

    Pour le 1er mai, le président des riches appelle à un rassemblement (dans un quartier rupin) autour du «vrai travail» (parce, figure-vous, il y en a un faux). Une provocation dont les salariés et les chômeurs souhaitent qu'elle soit la dernière.

    Si Marine Le Pen n'aime pas "les immigrés", Nicolas Sarkozy, lui, aime encore moins les chômeurs et les fonctionnaires, bêtes noires sur lesquelles il a craché pendant cinq ans. Avant de partir, voici son ultime glaviot :
    «Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent et qui ne veulent plus que, quand on ne travaille pas, on puisse gagner plus que quand on travaille.» Il convie à une grande manifestation… sur le Champ-de-Mars, qui visera à défendre non «pas le statut» mais «le travail».

    Alors vous qui avez perdu votre emploi et en recherchez un désespérément, vous qui êtes devenu un «assisté»; vous qui êtes retraité, grassement payé à ne rien foutre; vous qui êtes employé de bureau ou vendeur et ne vous salissez pas les mains, n'êtes pas exposé à des produits dangereux et ne devez pas vous casser le dos à porter de lourdes charges; vous qui ne vous levez pas à 5 heures du matin; vous qui êtes institutrice, bibliothécaire ou infirmière, couvertes par «un statut» aussi privilégié qu'usurpé; pire : vous qui êtes syndiqué(e)... vous n'êtes pas du tout convié-e-s à la petite fête du président sortant.

    Qu'importe ! Le 6 mai, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

    SH http://www.actuchomage.org/


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :