• Déballage des patrimoines

    Le 16 Avril 2013

    Déballage des patrimoines et la loi de la pente naturelle en politique

     

    Par Danielle Bleitrach

     

    Bleitrach 501

     

    Il n’est pas besoin d’avoir fait l’ENA pour percevoir le piège, il est même recommandé de ne pas l’avoir fait.  Les plus choqués sont sans doute les militants socialistes qui considèrent comme stupide une telle exhibition. Les militants qui sont au contact de la base mesurent bien ce qu’une telle initiative peut avoir de désastreux…

     

    Face à ce qui demeure un crime contre l’humanité , priver les gens modestes, les pauvres de leur droit à la santé, à l’éducation pour engraisser des sangsues dans un système capitaliste financiarisé pour mieux mêler ce qui relève de la production industrielle et ce qui relève du crime organisé, le gouvernement répond par un voyeurisme, un loft story parlementaire. Et nous voyons bien les bases à la fois individuelle et collective de la désagrégation du vivre ensemble: le crime auquel il est impossible de faire face et le voyeurisme, l’exhibition comme réponse au narcissisme pervers généralisé de la société dont l’idéologie est toujours ne vous en déplaise celle de la classe dominante.

     

    C’est une bombe à fragmentation qui met à nu l’arrogance généralisée et l’incompétence de ceux qui proclament des nécessités économiques, y compris le petit personnel des économistes de plateau de télé qui viennent faire la leçon d’austérité mais le plus frappé globalement est le personnel politique, c’est  la crise même de toute représentativité, de la démocratie, la légitimation des factieux puisqu’il n’y a plus de force politique pour mener un véritable changement.

     

    En effet l’opération  dévoile ce que tout le monde subodorait: un monde politique qui ne peut pas comprendre le sacrifice exigé des Français et qui s’est complètement détaché des difficultés quotidiennes. Que signifie l’austérité pour des gens assujettis à l’ISF et pour celui qui le quinze du mois ne sait plus comment il va assurer la suite? C’est injuste de raisonner ainsi parce que la fortune n’est pas nécessairement synonyme de prévarication mais le bon peuple sait confusément qu’à l’origine il ne peut pas y avoir le seul travail… même ceux qui déclarent des comptes à la limite du rouge soit ne sont pas pris au sérieux, soit sont perçus comme des cigales irresponsables se ruinant en signe extérieur de richesse… il aurait été tout aussi désastreux d’organiser une référendum sur la moralisation de la vie publique dans l’état de désaveu actuel.

     

    Cette opération exhibition non seulement ne résout rien mais elle aggrave le mal et surtout on voit mal comment y renoncer désormais.

     

    A chaque crise du système et face à l’incapacité de résoudre le mal, le choix aggrave le problème politique. Il en a été ainsi face au caractère monarchique de la Ve République, son spoil system, la seule réponse a été un approfondissement, le passage au quinquennat et le vote des législatives dans la foulée des présidentielles. Tous les contre-pouvoirs disparaissent dans ce système de conquête par deux partis de la magistrature suprême, le centre de l’édifice avec dans le contexte européen une technocratisation de la politique, de l’information, un  lien direct avec les puissances capitaliste, les grandes compagnies financiarisées et monopolistes.

     

    Nous sommes devant une tendance bien connue, quand il n’y a plus de perspective à long terme, toutes les tactiques sont désastreuses et elles ne peuvent que renforcer les tares initiales. Je crois que Hollande est un homme honnête et il n’est pas plus mauvais politique que les autres mais comme son prédécesseur qui nous a conduit au désastre il subit la loi d’une situation dont il est le jouet faute de rupture. Son prédécesseur était en accord parfait avec la prévarication et le narcissisme du système, lui se débat… C’est la seule différence… mais elle joue à son désavantage.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :