• Crise de l'Euro : la nouvelle loi sur le commerce de l'or, un signe qui ne trompe pas.

    or-lingots-12.jpg

    La France et l'Autriche prennent des mesures pour interdire les achats anonymes d'or et limiter la détention d’or privée

    Les banques centrales ont tellement peur que des citoyens devenus trop méfiants avec l’euro ne convertissent leur épargne en métaux précieux que certains gouvernements ont pris des mesures pour empêcher l’achat anonyme d’or et d’argent.

    Le gouvernement autrichien a ouvert le bal en limitant les ventes de métaux précieux à l’équivalent de 20.000 dollars (environ 15.000 euros) à la fois, un montant qui autorise l’achat de 11 onces d’or, et le gouvernement français vient de lui emboîter le pas.


    « Toute transaction relative à l’achat au détail de métaux ferreux et non ferreux est effectuée par chèque barré, virement bancaire ou postal ou par carte de paiement , sans que le montant total de cette transaction puisse excéder un plafond fixé par décret. Le non-respect de cette obligation est puni par une contravention de cinquième classe. Nonobstant les dispositions du I, les dépenses des services concédés qui excèdent la somme de 450 euros doivent être payées par virement. », édicte la loi.


    A l’origine, le texte visait à lutter contre le trafic de métaux volés (rails de chemin de fer, plaques d’égouts, câblage électrique…). Cependant, il est remarquable que l’or et l’argent y aient finalement été inclus. Les citoyens qui souhaitent convertir leurs économies en or seront connus des autorités, et seront vulnérables à tout ordre de saisie par le gouvernement. Il y a déjà eu un précédent, puisqu’en 1933, au moment de l’abandon de l’étalon-or par les Etats Unis au sortir de la crise de 1929, le Président F.D. Roosevelt avait interdit la possession d’or aux Etats Unis, accusée d’aggraver la récession. Les détenteurs de métaux précieux furent contraints de les transférer en Suisse. Cette interdiction ne fut levée qu’en 1975.


    Quel est l’intérêt des gouvernements et des banques centrales de limiter la détention d’or privée dans le contexte actuel ? Pour certains analystes, cela s’explique par la répugnance des gouvernements à voir des gens conserver le pouvoir sur leur propre avenir économique.


    De plus, l’espoir généré par la création de la monnaie unique et d’une Europe fédérale s’est écroulé avec la crise de la dette. Les dirigeants européens, qui se préparent à l’éventualité de l’abandon de la monnaie unique, redoutent encore plus de voir les citoyens l’anticiper en échangeant leurs euros contre de l’or ou de l’argent. C’est encore plus vrai avec la France, qui est un pays clé au cœur de l’Europe.


    Enfin, la détention d’or échappe aux manipulations des banques centrales, et elles n’apprécient certainement pas de voir leur monopole leur échapper de cette manière.

    Express.be

    Sur Cri du peuple 1871 : http://www.mleray.info/article-commerce-de-l-or-85382151.html

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :