• còp de ronha (coup de gueule)

    Nous découvrons (comme Christophe Colomb, qui était double C), depuis quelques mois et avec un plaisir incommensurable, que nous étions « triple A » (Ah! Ah!.. Ah!)

    • c'est à dire, triplement angoissés par nos revenus et pensions, le chômage et la précarité, le logement et notre indignité (là je parle de celles et ceux de la France d'en bas)

    Et bien nous venons de perdre ce « triple A », ou plus exactement, des censeurs insensés, des prévisionneurs ayant des visions sur nos prêts, nous ont dégradés. Donc on va en prendre pour notre grade. Vlan ! Les vilains Françouskis, direction vers le bas (non celui de la France, mais de l'Europe), vers le : « triple B » (qu'es aquò ?)

    • c'est à dire, triplement baisés. Moins de service publique, des prix et tarifs en hausse, des emprunts à nous mettre sur la paille etc.

    Mais ce n'est pas tout. Non, non, non (ça c'est le triple N). Ils veulent nous faire descendre au : « triple C » (qu'es aquò aquela bestia)

    • c'est à dire : triplement cocufiés. Et ça se fera au mois de mai prochain, vers le 06, si vous voyez ce que je veux dire et si vous ne voyez pas, je vous rabaisse au triple I, comme ignorant.

    Et voilà braves gens, on sera une fois de plus cocus, mais contents, comme le dit si bien le Lama doué.

    Car depuis 1965, que ça dure et que rien ne change, sauf les présidents, il faut être vraiment maso, pour se faire cocufier tous les 7 ans et depuis peu tous les 5 ans.

    Ah ! (celui là est unique), qu'elle aime ça la France d'en bas. Les présidents, les guides, les sauveurs suprêmes, les tribuns et batteleurs de foire qui enflamment la foule des cocus, avec des envolées lyriques, des promesses jamais tenues, des gestes larges et protecteurs, qui vous soutiennent (sic).

    • Questions :

    • Combien de drames familiaux engendrés par la misère, le chômage, l'angoisse du lendemain, faudra-t-il pour que ceux qui créent la richesse dans cet hexagone, comprennent que leur destin est entre leurs mains et pas dans la soif arogante de pouvoir d'un(e) candidat(e) président

    • Combien de dramatiques « faits divers », de reconduite à la frontière, de paroles racistes, de gestes humiliants, voir d'assassinats, pour que de pauvres « trouillards » racistes comprennent que leur ennemi, ce n'est pas l'étranger(e), qui est un humain, mais les sociétés financières, qui sont dirigées par des robots déshumanisés.

    • Combien d'exactions, de vols, de pillages, de voitures brûlées, par des Ténardiers d'aujourd'hui, faudra-t-il, pour que de pauvres têtes décervelées « fabriquées » par l'éradication nationale (on exploite mieux les couillons que les instruits), comprennent, qu'ils pénalisent des gens, qui comme eux sont des victimes du système capitaliste et qu'en agissant ainsi, ils les envoient directement grossir les rangs des partis racistes et xénophobes, ou donnent raison aux fascistes convaincus ou gueulards opportunistes.

    Je n'ai pas, de réponses toutes faites à ces questions. Je n'ai pas de solutions programmées par avance à ces problèmes.

    Ce dont je suis convaincu par contre, c'est que si chacun(e) d'entre nous voulait se parler, au lieu de rester dans son coin à faire rougir son portable ou son smartphone, si chacun(e) pouvait se convaincre, que chaque individualité mise bout à bout, dans un grand rassemblement de tous ceux qui souffrent de ce système, on pourrait inventer et construire une société qui serait à nous et qui évoluerait à notre échelle humaine.

    Chaque citoyen en temps qu'individu seul et isolé ne peut rien

    Chaque individu, avec ses différences, peut tout collectivement et ce que l'on soit unique, double ou triple A, bien entendu.

    lo 14 de genier : Andriu http://lo-pial-a-prudir.over-blog.com


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :