• Belle jeunesse

    Le mémorial de Caen organise chaque année la finale des plaidoiries des lycéens. Le 27 janvier dernier le Premier prix a été attribué à Alma Adilon-Lonardoni pour sa plaidoirie "Il fait si bon vieillir..."

     

    La prestation de cette jeune lycéenne devrait être passée en boucle et sono à tue-tête dans le casque de toutes et tous les "trotte-menu" qui se hasardent à gloser sur la "prise en charge de la dépendance", l'économie de leur projet et le bien-être qui sent la peinture fraîche.


    Les discours préfabriqués des grands personnages prétendant au trône du printemps prochain ne pèsent pas lourd à côté de cette plaidoirie accusatrice, hymne à l'humanité et qui rappelle à qui veut bien l'entendre que l'humain c'est avant tout du respect et d'abord de la dignité.

     

    Pour ce qui est des ambitions et de la notoriété, chacun devrait prendre conscience qu'elles ne passent plus la porte des maisons de retraite et que les béquilles peuvent rester seules accrochées à l'accoudoir d'une chaise vide.

     

    Roulante ou percée ? qu'importe désormais. 

     

    Dans un monde qui ne respecte pas ses enfants, ses jeunes, ses filles et ses femmes, ses travailleurs et ses étrangers, comment peut-on imaginer que les vieux soient autre chose qu'un fardeau, une charge, dont il faut bien pressurer le bas de laine jusqu'au dernier franc avant qu'ils consentent à partir. 

     

    Un autre monde est possible, et il est réjouissant d'en entendre les prémices par la voix exigente de la jeunesse.

     

    Toutes mes félicitations à Alma.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :