• Autun - Les parents d'élèves de Monthelon sur le marché

    Autun - Les parents d'élèves de Monthelon sur le marché

    La manifestation des parents d'élèves de Monthelon sur le marché d'Autun ce vendredi matin.

    Les parents d'élèves de Monthelon, où une classe est menacée dans le cadre de la carte scolaire, ont manifesté ce vendredi, recueillant de nombreuses signatures sur les pétitions. Ils ont achevé leur parcours par la remise symbolique d'un cercueil contenant les tracts et dénonçant la fermeture de classe.

    http://www.lejsl.com

    Éducation : massacre à la tronçonneuse !

    Les dernières mesures annoncées pour la rentrée scolaire prochaine donnent une idée des atteintes continues à notre système éducatif que ce gouvernement et la majorité qui le soutient entendent poursuivre jusqu’à la dernière limite :

     Pour le seul département de Saône et Loire, sont envisagées 37 fermetures de classes en primaire pour seulement 15 ouvertures proposées avec, pour aggraver le tout, la suppression de 14 postes de RASED, ces réseaux spécialisés d’aides aux élèves en difficulté. Dans le secondaire, la réduction drastique des dotations horaires entraînerait suppressions de classes et de postes, avec comme conséquence la disparition de nombres d’options dans beaucoup d’établissements.

    C’est une vraie déclaration d’hostilité envers toute la communauté éducative et les mobilisations qui se multiplient, associant parents d’élèves, enseignants et personnels des établissements illustrent non seulement l’émotion qu’elles suscitent mais aussi la colère profonde face à ce nouveau saccage de l’Éducation Nationale !

    Comment ne pas dénoncer également l’opportune schizophrénie de ceux qui feignent de se lamenter localement des conséquences des mesures qu’ils ont votées sans états d’âme au niveau national. Les mêmes qui multiplient les discours démagogiques à propos de la lutte contre l’absentéisme scolaire alors qu’ils organisent la paupérisation de l’Éducation Nationale en détériorant année après année les conditions de travail et d’étude des élèves comme des enseignants. Si c’est la seule esquive qu’ils trouvent en cette année électorale pour essayer de fuir leurs responsabilités, la ficelle est bien grosse et témoigne du grand mépris dont ils font preuve à l’égard de nos concitoyens.

    Car il y a également quelque chose de choquant, en cette année d’échéances électorales fondamentales à même d’apporter des changements profonds sur l’échiquier politique national, dans cette volonté d’imposer de force de nouveaux dégâts dans notre système éducatif avant qu’aient pu se tenir ces scrutins aux enjeux si essentiels.

    Plus que jamais, comme ils l’ont toujours fait ces dernières années face aux attaques incessantes des gouvernements de droite contre l’Éducation Nationale, les élus communistes et républicains seront aux côtés de la communauté éducative pour lutter contre ce démantèlement et réclamer le retrait de telles mesures qui nous apparaissent illégitimes à plus d’un titre. 

    Car ce n’est certainement pas en sortant des règles à calculs dérisoires au vu de l’enjeu que représentent l’éducation et la formation des générations futures qu’ils pourront justifier un tel saccage. Au nom d’une prétendue crise quand les sociétés du CAC40 déclarent des profits records pour l’année 2011, dont 12 milliards pour la seule entreprise Total alors que les prix du carburant flambent à la pompe pour les consommateurs.

    Il est grand temps d’en finir avec une politique au service des intérêts des puissances financières au détriment de l’intérêt général et de la réponse à des attentes sociales qui ne cessent de s’alourdir. Pour redonner sens et réalité à une politique qui mette l’humain au cœur de ses préoccupations !

    Pcf Autun Morvan

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :