• Après avoir pris la main, la garder

    http://jeanzin.fr/public/images/2010/effondrement_capitalisme.gif

    Utopiste; DEBOUT !!!

     

    avec un bon rapport de


    force, l'utopie est à


    portée de mains

     

    Ne pas dire la satisfaction de voir les tronches qui oscillent entre déconfiture et haine du côté des battus de ce soir serait ici aussi incompréhensif que déconnecté de la réalité.

     

    A droite ça pilonne en interne  Dati soutien le "f-hainiste" Copé.  Des concepts voient le jour : "l'extrême centre".


    Dans le domaine du tacle à l'intérieur du camp du chassé, c'est un florilège. La course aux caméras et aux micros entre Copé et Fillon, la distanciation grandiloquante du second d'avec le message de celui qu'il a accompagné durant cinq ans ou les dents du premier qui rayaient le parquet de la mutualité (pauvre Mutu),  si elle ne révèle rien de neuf quant au fond montre la réalité de la droite.

     

    Combien la notoriété et le culte du chef, la course pour la prise des restes d'un appareil s'atomisant n'en rabattent en rien aux aboiements de la führerin de Montretout.

     

    Pour autant la droite, bras politique du Capital est toujours là et une gauche qui n'effraie pas ce même capital peut lui servir de roue de secour.


    Mais une fois cela constaté reste l'essentiel : après avoir voté contre ce qu'il était urgent de rejeter pourquoi et comment construire autre chose. C'est que nous sommes encore dans la nasse de l'élection présidentielle et il est possible de la faire voler en éclat. Cela dépend du mouvement populaire au premier rang duquel les salariés.


    Les déclarations des ministrables possibles, certains, potentiels ou garantis ne rassurent pas. On ne rassurera pas Aulnay en allant à Berlin. On n'enthousiasmera pas les queues de pôle emploi en rassurant "les marchés" et il faut savoir par des actes concrets qui on veut rassurer.

     

    Si baisser d'un tiers les indemnités du nouveau locataire de l'Elysée est un geste de morale politique, il ne répondra pas à l'urgence d'une augmentation du SMIC et des minimas sociaux.

     

    Augmenter la prime de rentrée scolaire est une bonne chose mais donner dès juin aux parents les moyens pour que les gosses partent en vacances est une urgence pour que la rentrée s'aborde pour eux dans de meilleures conditions.


    Donner la retraite à 60 ans tout de suite aux carrières longues comme annoncé est un pas vers plus de justice mais ne règle pas l'urgence de la question des chômeurs de moins de 60 ans qui sont en fin de droit et ne touche rien et sont en survie.


    Donc et à partir de cet aspect parcellaire des choses il y a urgence pour le peuple non pas à demander mais de faire que le nouveau gouvernement s'il veut ne pas être éphémère donne de suite des signes forts et palpables.

     

    Comme les déclarations de ce soir ne semblent pas indiquer que la nouvelle équipe, plus occupée à rassurer Washington sur la présence dans l'Otan que répondre à ces exigences sociales, il va falloir les prendre par la main et fermement les amener à signer les décrets qui y répondent. Sinon la déconvenue est au bout des feux d'artifice.


    Le discours de Tulle ce soir annonce la remise en place des services publics sur tout le territoire. Un arrêt immédiat des restructurations est une urgence qui doit pour se réaliser partir d'un rapport de forces dans les dits services, par les usagers faisant converger leurs exigences avec leurs salariés et s'imposer comme impératif au nouveau pouvoir.


    Si La Canaille ne demande pas la nationalisation de Total le 7 mai à 6h45, pas question d'attendre la rentrée de septembre pour que salaires pensions voient leur niveau prendre une substantielle hauteur. Cette mesure et les précédentes (nationalisation de l'industrie énergétique comprise) étant la garantie d'une vrai politique de changement qui interdise le retour des battus du suffrage universel.


    Sont-ce les choix du PS et de ses alliés ?  La canaille n'en est pas convaincu loin s'en faut et cele se saurait. Par contre reste ancrée la certitude que la maxime de la page de garde de son c@rnet est toujours vraie : "avec un bon rapport de forces l'utopie est portée de mains". Et conviction que les conditions du rapport de forces peuvent bouger si ceux qui sont la force s'en persuadent.

    le 7 mai 2012 à 0h30 ajusté 9h00

    http://canaille-le-rouge.over-blog.com/article-apres-avoir-pris-la-main-la-garder-104713725.html


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :