• 7 mars, 11h00 cimetière du Père Lachaise (connaissez vous ? [♫ ♫]* )

    * chanson d'Alain Le Prest interprètée par Francesca Solleville

     

    7 mars, 11h00 cimetière du Père Lachaise (connaissez vous ? [♫ ♫]* )

    La fédération des cheminots commémore l'assassinat de P Sémard.

    Une grand partie de la direction de la fédération CGT était au Père Lachaise, les autres était présents à Bragny lieu de la naissance de P Semard et d'autres à Evreux lieu de son exécution. A travers tout le pays par dizaines voire plus des cérémonies ont été organisées. Pas des commémorations tournées vers le passé mais une prise d'appuie sur l'histoire pour dire qu'il faut aujourd'hui poursuivre le combat.

    07032012-DSC_2566.JPG

     

    Un peu plus d'une centaine de personnes représentant les cheminots actifs et reraités d'Ile de France, des syndicalistes CGT d'autres professions, une délégation du PCF,  (Pierre Semard en fut le premier ouvrier secrétaire général), la Ville de Paris (Pierre Semard était conseiller de la Seine) .

     

     

     

     

    07032012-DSC_2588.JPG

     

    Des drapeaux rouges, tricolores, des fleurs. La Marseillaise et

     

    une grande et belle internationale qui ont toute deux attirés les visiteurs d'un des importants monuments culturels de Paris.

    Un discours de Gilbert Garrel que La Canaille mettra en ligne dès qu'il sera disponible 

     

     

    07032012-DSC_2594.JPG

     

    Notons l'absence remarquée de la direction de la SNCF. Dommage. Entendre la partie de l'allocution du secrétaire général de la fédération CGT des cheminots sur la façon dont l'entreprise nie la place des cheminots dans le combat contre les nazis, la collaboration et sa direction de la SNCF d'alors aurait fait le plus grand bien à ceux qui tirent les rennes de l'entreprise dans ce sens là.

     

     

    12-03-08-PS-PL-GG.jpg

    Pour sa part, La Canaille regrettera aussi que si les cheminots ont su porter ce jour la mémoire du combat antifasciste, d'autres professions à partir de leur propre histoire n'aient pu faire de même ce jour là.

    Ces militants qui aujourd'hui ne sont pas moins engagé dans le combat contre les idées de la droite et l'extrême droite n'ont pas saisi l'occasion pour marquer le jour qui est aussi celui de l'exécution de leur premier dirigeant fédéral.

    C'est par exemple le cas de Corentin Cariou de l'énergie ou de Réné Le Gall de la construction fusillés le pemier à Compiègne, le second à Clairvaux ce 7 mars 42.

    Tout comme à Châteaubriant en octobre, la présence hier au Père Lachaise du secrétaire général de la CGT aurait permi de donner un plus grand relief à ces cérémonies qui dans ce moment de remise en cause massif et profond des acquis de la Libération et la revanche du capital sur les nationalisations voulues par le programme du CNR auraient trouvé là moyen à être stigmatisé fort opportunément.

    Par canaille le rouge


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :