• 17 anciens chauffeurs de Norbert Dentressangle sont toujours sans emploi.

    Transport. Cinq mois après leur licenciement, 17 chauffeurs sont toujours sans emploi.

    40 % des salariés sur le carreau

    Les représentants du personnel tiennent des permanences toutes les semaines dans les anciens locaux de leur employeur.  Photo E. B.

    Les représentants du personnel tiennent des permanences toutes les semaines dans les anciens locaux de leur employeur. Photo E. B.

    Cinq mois après leur licenciement, 17 anciens chauffeurs de Norbert Dentressangle sont toujours sans emploi.

    Tous se souviennent de la date à laquelle ils ont reçu leur lettre de licenciement. C’était mardi 17 mai. Aujourd’hui, plus de cinq mois après la fermeture du site autunois de l’entreprise Norbert Dentressangle, certains employés ont retrouvé un travail. D’autres pas. « Sur 54 personnes, cinq ont bénéficié d’un reclassement interne et sont allées travailler à Chalon ou à Chambéry. Deux ont profité d’un reclassement externe. Mais beaucoup restent aujourd’hui encore sans emploi », détaille Frédéric Thienpont, membre du comité d’entreprise.

    17 chauffeurs sur le carreau

    « Si on exclut les représentants du personnel qui n’ont toujours pas été licenciés (lire encadré), 36 personnes n’ont pas été reclassées. Parmi elles, 17 chauffeurs sont toujours sans emploi (soit 47,2 %). Cela représente près de 40 % de l’ensemble des ex-salariés autunois de Dentressangle, hors élus du personnel », liste Frédéric Thienpont.

    Certains, en revanche, ont trouvé un nouveau travail en contrat à durée indéterminée sans bénéficier des mesures de reclassement proposées par l’entreprise. C’est le cas de cinq personnes. « Le reste, soit treize chauffeurs, est sous contrats précaires. Six travaillent en intérim et sept en CDD », appuie Fleury Vernay, secrétaire du comité d’entreprise.

    Est-ce que les chauffeurs retrouveront un emploi ?

    « Des propositions d’emploi indécentes ont été faites aux chauffeurs. Par exemple, la direction a proposé des postes en Roumanie pour un salaire de 15 000 euros par an. Qui accepterait de partir là-bas avec sa famille pour un tel salaire ? », s’interroge Franck Rimasson, délégué du personnel. « Oui, la tendance est au développement des entreprises de transport dans les pays de l’Est. Une heure de travail coûte sept fois et demie moins cher en Roumanie que chez nous. Et il ne faut pas oublier qu’en 2014, le marché du transport sur le territoire français s’ouvrira à la concurrence étrangère », appuie le représentant du personnel.

    À en croire les élus, des 17 chauffeurs sans emploi et des treize en emploi précaire, peu auront finalement la chance de retrouver un travail en CDI.

    En France en tout cas.

    http://www.lejsl.com

    Ils interpellent le Président de la république

    Les Dentressangle ont manifesté à plusieurs reprises dans les rues d’Autun.  Photo d’archives JSL

    Les Dentressangle ont manifesté à plusieurs reprises dans les rues d’Autun. Photo d’archives JSL

    Les représentants du personnel du site Norbert Dentressangle Autun ont décidé d’interpeller le président de la République Nicolas Sarkozy pour « dénoncer les pratiques du groupe qui visent à licencier ses conducteurs français pour encore plus de profit, en anticipant depuis plusieurs mois, voire années, la directive Bolkestein (visant à libéraliser le marché européen des services, à l’image des biens, des capitaux et des hommes) », expliquent les élus de l’ancien site autunois de Norbert Dentressangle. Le courrier, qui fait état d’un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros sur le premier semestre 2011 (en hausse de 21,9 %) a été adressé à l’Élysée la semaine dernière et n’a pour but que d’informer la présidence de la situation. « Nous sollicitons la bienveillance du président afin que les différentes procédures en cours se déroulent avec impartialité et intégrité », ont rappelé les représentants du personnel.

    Réponse de Nicolas Sarkozy attendue dans les prochains jours.

    solidarite-avec-les-travailleurs-de-tnd

    norbert-dentressangle-les-salaries-dans-la-rue

    solidarite-avec-les-travailleurs-de-n-dentressangle

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :